Règle en 7 points

MACONNERIE TRADITIONNELLE DE FRANCE,
FEMININE, MASCULINE OU MIXTE,
LES SEPT POINTS DE LA REGULARITE INITIATIQUE,
SOURCE DE LEGITIMITE PERSONNELLE ET D’ACCUEIL FRATERNEL

1 - Régularité d’origine des Loges symboliques et Ateliers de perfectionnement : libres, fédérées, membres d’une obédience ou d’une juridiction, ces cellules maçonniques souveraines détiennent leur régularité initiatique de la transmission par filiation, d’un rite et des usages maçonniques traditionnels, dont l’ouverture des travaux à la Gloire du G.A.D.L’U., dans la perspective de l’enrichissement spirituel de chacun, quelle que soit sa démarche éthique propre.

2 - Support de la Tradition : le rite librement choisi par ses membres, issu et pratiqué dans sa tradition de forme et d’esprit, fait de la Loge symbolique ou de l’Atelier de Perfectionnement l’unique élément de transmission des grades ou degrés auxquels il reçoit les candidats, et l’unique assemblée qui décide d’une éventuelle réception à tout grade ou degré ;

3 - Qualités du candidat : pour être admis, tout profane doit avoir ressenti l’appel et le désir d’une quête individuelle, qu’elle soit animée par la recherche du message d’une puissance créatrice de l’univers ou par le sentiment que l’Homme est porteur de sa propre destinée, dès lors que cecheminement se fait dans la paix, la tolérance et la fraternité ;
4 - Contenu des travaux : à travers les différentes cérémonies et les planches ou morceaux d’architecture s’effectue progressivement la découverte de l’esprit de l’Ordre et du symbolisme proposé par ses rites ; c’est ainsi que le regard sur l’autre et sur le monde puise toute sa lumière ; c’est pour protéger la singularité de ce cheminement initiatique personnel que la tradition maçonnique a toujours écarté la défense d’une voie religieuse ou d’une ligne politique ;

5 - Adhésion éventuelle à une fédération, une obédience ou une juridiction : la structure qui se donne pour mission d’assembler des Loges symboliques ou des Ateliers de perfectionnement veille sur la conformité des travaux avec les aspirations d’une tradition vivante et authentique, et s’efforce d’élargir les échanges avec d’autres structures similaires, afin de tendre vers l’universalité des relations maçonniques et humaines, dans le respect de chaque sensibilité ;

6 - Respect de la souveraineté des Loges et Ateliers de perfectionnement : chaque Maçon doit toujours rester libre des visites qu’il rend dans le respect des usages propres à la structure qui l’accueille, et chaque adhérent de l’accueil qu’il souhaite ou non réserver à un éventuel visiteur, en vertu de l’harmonie interne qu’il se doit de préserver ;

7 - Le respect de l’Homme libre dans la vocation de la Maçonnerie : la structure qui assemble éventuellement les Loges ou Ateliers de Perfectionnement s’engage à donner priorité au respect de chaque personnalité et à la liberté de chacun pour mener son propre cheminement spirituel, seule voie reconnue pour donner une valeur authentique à la tradition et à la vocation de la Maçonnerie ;
elle ne compte en son sein aucun de ceux qui prétendent purifier la terre au nom du ciel, mais apporte humilité, simplicité et affection fraternelle.
La Loge, la fédération de Loges, l’obédience ou la juridiction, déclare accepter comme visiteur, dans le respect de sa parfaite harmonie, de sa propre règle et de ses usages, tout membre d’une Loge, fédération de Loges, obédience ou juridiction signataire de ces sept points d’Alliance, ou à défaut tout membre d’une structure non signataire ou tout Maçon de saint Jean, qui à titre personnel en accepte l’esprit.